Réfection Toiture Amiante - Entreprise d'Etanchéité, ETM IdF pour Toiture Terrasse en Ile de France

Aller au contenu

Menu principal :

Réfection Toiture Amiante

Toiture Terrasse

application sur fibociment

sur toiture bac sec

paraplaque

sur toiture acier

Réfection de toiture en amiante
Procédé Paraplac


Sans dépose, ni perçage, ni brossage ni poussières
, Paraplac est un procédé breveté fiable et testé pour la rénovation d’anciennes couvertures en plaques ondulées fibres-ciment.

Toiture en amiante : un procédé pérenne qui a fait ses preuves
Conçu en 1999, le procédé Paraplac satisfait toujours aujourd’hui aux exigences de la réglementation concernant l’amiante, et ce malgré ses différentes évolutions. Destiné à la réfection de couvertures en plaques ondulées amiante-ciment, il permet, sans perçage, l’apport d’un système isolant thermique + membrane d’étanchéité sur celles-ci, et évite ainsi les déchets et poussières. Paraplac permet de garder la toiture existante et sa mise en oeuvre peut se faire sans interrompre l'activité du bâtiment.
Procédé testé avec le bureau de contrôle Veritas.

En 2014, Paraplac a été évalué sur un chantier de 7 500 m² à Douarnenez (29) comme réponse adaptée à la nouvelle réglementation, qui fixe une VLEP* à 10 fibres/litre à partir du 1er juillet 2015. Bureau Veritas a effectué, avant, pendant et après la mise en oeuvre, des prélèvements en extérieur, en intérieur, et sur l’opérateur réalisant la pose.
Le résultat confirme l’intérêt du système pour les poseurs lors de sa mise en oeuvre : la concentration brute constatée pour le processus de pose d’ossatures métalliques du procédé Paraplac est de 3 fibres/ Litre

L’installation du procédé Paraplac n’impose donc pas l’utilisation d’équipement de protection individuel (EPI) protégeant les voies respiratoires, obligatoires au-delà du seuil de 5 fibres/litre.
Il faut également noter qu’aucune fibre n’a été identifiée comme de l’amiante pendant toutes les séries de mesure.
Cet avantage indéniable pour la praticité lors de la mise en oeuvre (pas d’EPI supplémentaires) et la santé des poseurs s’ajoute au fait que Paraplac n’est pas à assimiler à des travaux de dépose ou de confinement d’amiante, et relève ainsi de la sous-section 4 du code du travail.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu